CINÉ/DÉBAT – Les Mots de la Fin

Dans le cadre du Mois du Doc, la bibliothèque de Malmedy vous invite à la projection du documentaire « Les Mots de la Fin » d’Agnès Lejeune et Gaëlle Hardy. Le ciné/débat se déroulera le jeudi 17 novembre à 20h au cinéma Moviemills en présence des réalisatrices et du Docteur François Damas. Il sera animé par le Docteur Léon Constant, généraliste à Aubel. Le documentaire traite de l’euthanasie.

Un cabinet de consultation, dans un hôpital public, en Belgique. Un médecin y reçoit des patients : des hommes et des femmes, souvent accompagnés d’un proche. La plupart sont gravement malades, et ils le savent. Envoyés par leur médecin traitant ou spécialiste, ils sont venus parler de leur fin de vie pour être éclairés par un second avis médical. Dans le huis clos du cabinet de cette consultation singulière, ils construisent en quelque sorte avec le Docteur Damas leur propre scénario de fin de vie. Une leçon de vie, et d’humanisme…

Depuis 2002, la Belgique s’est dotée d’une loi sur le droit des patients à disposer d’eux-mêmes et à demander l’euthanasie. [Cette loi a été revue en 2016 en vue d’élargir la définition des soins palliatifs]

Depuis, des hôpitaux ont ouvert une consultation « fin de vie ». C’est le cas du CHR de la Citadelle de Liège où François Damas, médecin intensiviste (spécialiste en médecine intensive), reçoit des patients gravement malades ou en grande souffrance morale, qui ne souhaitent plus continuer à vivre. Il les écoute et les questionne, afin de mesurer leur détermination, leur état de santé, leur degré de lassitude, la façon dont ils ont mûri leur réflexion et dont ils y ont préparé leurs proches. Un contingent non négligeable d’entre eux vient de France, où l’euthanasie n’est pas autorisée. « Qu’est-ce que j’en veux à mon pays de ne pas le faire ! », s’exclame un homme atteint de sclérose en plaques, qui déclare souffrir en permanence, et dont on suivra jusqu’au bout, à distance respectueuse, le cheminement vers la mort.

 

Pour rejoindre l’événement Facebook, cliquez ICI.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.